Si vous souhaitez afficher le WYSIWYG – de l’anglais « What you see is what you get » – natif de WordPress en simplifié en front office, c’est tout à fait faisable grâce aux quelques hooks et fonctions qui vont suivre.

Le WYSIWYG de WordPress est basé sur TinyMCE mais a fait l’objet de quelques surcouches pour mieux l’intégrer à l’interface d’administration de WordPress. Bien évidemment, WordPress utilise des hooks et fonctions pour appeler et permettre d’appeler l’éditeur de texte dans les pages d’édition de posts, d’administration de plugins, de thèmes, etc.

Le WYSIWYG peut être surchargé assez facilement pour y ajouter ou retirer des boutons. Ici nous allons voir comment ajouter une version simplifiée, donc avec seulement les boutons nécessaires.

Voici donc les différentes fonctions que vous devez coller dans le fichier qui contient les fonctions de votre thème :

 

Source : bechster.com

 

Et pour ma part, j’ajouterais ce petit bout de style pour rendre le tout un peut plus présentable.

 

Il s’agit d’un « hack » que je ne trouve pas très propre, ni très sécurisé. Mais ça peut être utile dans un cadre restreint (intranet, extranet).

J’ai d’abord essayé d’intégrer le WYSIWYG « light » comme nous venons de le voir, puis j’ai changé de méthode, et comme sur le forum de WordPress.org j’ai préféré n’utiliser que les Quicktags, voici la solution : Utiliser les Quicktags dans vos formulaires de commentaires

 

Brice Capobianco

Autodidacte passionné par WordPress. J'aime apprendre et créer pour ensuite partager…
Responsable commercial en agence web, je suis également développeur freelance WordPress à Rennes.

Coorganisateur des Meetups WordPress Rennes et fondateur de b-website.com.